Concombres à l’aigre douce

En cette période où les concombres et cornichons pullulent dans les jardins voilà une idée pour les conserver tout l’hiver !  A déguster à l’apéritif, en accompagnement de la pierrade, raclette ou dans vos burgers c’est un délice !

 

Pour 2 bocaux de 75 cl :

4 concombres ou gros cornichons

1l de vinaigre blanc

10 grains de poivre noirs

10 grains de coriandre

150 grs de sucre

10 grs de sel

Laver et brosser les cornichons. Les tailler au robot ou à la mandoline en tranches très fines et les saupoudrer de gros sel. Laisser égoutter 12h minimum.

Le lendemain, égoutter vos concombres et les sécher sur du papier absorbant.

Ebouillanter vos bocaux et les rondelles.

Porter le vinaigre, le sucre, la coriandre, le sel et le poivre à ébullition.

Lorsque le vinaigre bout plonger quelques rondelles de concombres. Lorsque le vinaigre recommence à bouillir retirer les tranches et les déposer dans le bocal. Continuer jusqu’à épuisement des concombres.

Verser le vinaigre bouillant sur les concombres et fermer hermétiquement.

Laisser refroidir 24h à température ambiante puis conserver vos bocaux au frais et à l’abri de l’humidité.

Je vous conseille de patienter 3 semaines minimum avant de commencer.

cornichons aigre-doux (1) cornichons aigre-doux (2) cornichons aigre-doux (3)

Sauce tartare

Une recette de Gisèle sur le CDF. Un vrai régal ! Elle accompagnera parfaitement vos grillades , vos crudités…

1 jaune d’œuf

1càc de moutarde

10 cl d’huile d’arachide

1càc de vinaigre de vin

5 cl de crème liquide

2 cornichons hachés

1càc de câpres hachées (je n’en mets pas nous n’aimons pas )

1/2 càc de persil haché

sel, poivre.

Dans un saladier, mélanger le jaune d’œuf, la moutarde, le sel et le poivre.

Incorporer l’huile progressivement, en fouettant jusqu’à consistance ferme. Ajouter le vinaigre.

Fouetter la crème jusqu’à obtention d’une consistance ferme.

L’ajouter à la préparation précédente.

Incorporer les câpres, les cornichons et le persil. Rectifier l’assaisonnement.

PENTAX Image

Recette réalisée par

Cécile

cécibon

Langue de boeuf sauce piquante

 Voilà un plat que je n’ai jamais mangé ! En fait j’aime beaucoup les abats mais la langue j’ai toujours eu un frein !!! Mais voilà mon homme adore ça ! C’est d’ailleurs le seul abat qu’il mange ! et mes loulous aussi adorent … J’ai donc dit à mon mari  ok je veux bien goûter mais une que tu fais toi !! Je vous dit pas sa joie !

Et voilà Monsieur aux fourneaux pour un plat qu’il adore et qui nous a régalés ! Et oui maintenant j’aime la langue ! 

Par contre je ne sais pas pourquoi on dit sauce piquante vu qu’elle ne pique pas du tout  

 

1 langue de bœuf

3 petits poireaux ou 2 gros

3 carottes

50 cl de vin blanc

Eau

Gros sel

Poivre du moulin

4 échalotes

1 bouquet garni (thym et laurier)

 

Sauce piquante : (on la multiplié par 2) 

3 ou 4 cornichons coupés en morceaux

50 grs de beurre

3 càs de vinaigre

50grs d’échalotes

Persil

Poivre

Roux brun

12 à 13 louches du jus de cuisson 

 

Couper vos carottes, poireaux et échalotes en morceaux et disposer dans une grande casserole.

Déposer la langue et l’assaisonner.

Déposer votre bouquet garni couvrir du vin blanc et compléter avec de l’eau.

Mettre à cuire pendant 3h à feu doux.

 

Préparer votre sauce :

Faire un roux brun et réserver.

Faire revenir les échalotes coupées finement dans le beurre. Faire dorer puis assaisonner. Ajouter le vinaigre et faire bouillir.

Ajouter le bouillon de cuisson de la langue, le persil et bien mélanger.

Ajouter au fouet le roux brun et mettre à cuire encore à feu doux le temps de couper la langue.

Enlever la peau dure de la langue, la fendre sur la longueur ou  en tranches fines et déposer dans la sauce.

Ajouter les cornichons et laisser sur feu doux environ 30mins.

Servir avec de la sauce piquante et des pommes de terre à l’eau ou des pâtes, riz…

Et régalez vous ! Ne jetez pas le reste de bouillon il vous fera une délicieuse soupe ! 

 PENTAX Image

PENTAX Image

PENTAX Image