Bûche chantilly mascarpone vanillée et cerises

Voilà une bûche dégustée le 24 décembre 2015 et qui a ravi nos papilles par sa légèreté ! L’alliance gourmande de la cerise et de la vanille n’est plus à démontrer !

J’ai utilisé les cerises que j’avais congelées pour ma purée de fruits.

 

Insert à la cerise :

1,5 feuille de gélatine (3 g)

140 g de purée de cerises

20 à 30 g de sucre glace (en fonction du sucre des fruits)

Dacquoise de Michalak :

30 g de poudre d’amandes

130 g de sucre glace

3 blancs d’œufs moyens

1 pincée de sel

30 g de sucre semoule

Mousse mascarpone – vanille  :

250 grs de mascarpone

400 grs de crème liquide entière très froide

100 grs de sucre

2 càc de vanille en poudre La Comba Aromatica

Préparer votre insert à la cerise :

recette de mon amie Loulie 😉

Hydrater la gélatine 10 minutes dans de l’eau froide.

Chauffer la purée de cerises avec le sucre à 80°C puis ajouter la gélatine essorée et fouetter. Garnir vos moules de la préparation .Placez 1 heure 30 au congélateur. minimum (moi 1 nuit)

Préparer votre génoise ou dacquoise  :

recette prise ici.

Préchauffer le four à 160°C.

Dans un saladier, tamiser la poudre d’amande, et le sucre glace.  Bien mélanger.

Dans un autre saladier, fouetter les blancs d’œufs en neige pas trop ferme avec une pincée de sel et les serrer en ajoutant le sucre semoule. Y incorporer délicatement les poudres à la spatule. Déposer sur votre lèche frite garnie de papier sulfurisé.

Enfourner pendant environ 20 min.

Si la dacquoise est épaisse, laisser cuire plus longtemps. Elle doit être légèrement blonde, à peine dorée. Laisser refroidir sur une grille.
Conserver dans du papier aluminium jusqu’à son utilisation.

Variantes : Pour une version coco, noisette ou pistache, il suffit de prendre la même recette mais au lieu d’avoir 130 g d’amande en poudre, on utilise 50 g de poudre d’amande avec 80 g de noix de coco râpée ou poudre de noisette ou de pistache. On mixe les poudres pour qu’elles soient fines et le reste de la recette est inchangée.

Préparer votre mousse à la vanille : 

Battre au fouet le mascarpone, le sucre et la vanille en poudre pour l’assouplir.

Monter la crème très froide en chantilly bien ferme.

Ajouter le mascarpone délicatement à la maryse.

Montage :

Couper la dacquoise à la taille de votre moule (les chutes se conservent au congélateur 😉

Garnir votre gouttière ou moule de mousse de mascarpone en étalant sur les bords.

Déposer l’insert à la cerise au milieu et recouvrir de mousse. Déposer votre dacquoise, tasser légèrement et réserver au frais jusqu’au lendemain !

bûche mascarpone vanille-cerises (1)

bûche mascarpone vanille-cerises (2)

bûche mascarpone vanille-cerises (3)

bûche mascarpone vanille cerise (4)

bûche mascarpone vanille cerise (5)

Bûche prune caramel

Voilà une recette de bûche où l’acidité des prunes (du verger et congelées) s’associe à merveille avec le caramel.

1 génoise 

1 dose de crème au beurre à la meringue suisse

3 càs de caramel liquide Tupperware

15 à 20 prunes dénoyautées

Préparer votre génoise et la rouler dans un torchon mouillé à la sortie du four. Laisser refroidir.

Dénoyauter vos prunes décongelées et les couper en morceaux. En conserver 3 ou 4 pour la déco.

Préparer votre crème au beurre en l’aromatisant avec les 3 càs de caramel liquide.

Dérouler votre génoise bien froide et tartiner de crème au beurre. Déposer les petits morceaux de prunes et rouler délicatement votre bûche. La mettre au frais 30 mins.

Couper les extrémités de la bûche pour que ce soit bien net. Recouvrir de crème au beurre, faire des stries à la fourchette délicatement puis décorer selon vos envies.

Remettre au frais et sortir la bûche 30 mins avant dégustation.

bûche prunes caramel (1) bûche prunes caramel (2) bûche prunes caramel (3) bûche prunes caramel (4) bûche prunes caramel (5)

Bûche pralinoise – noisettes

Voilà la dernière bûche réalisée pour ce réveillon ! Promis c’est fini pour cette année les bûches hihi !

J’ai utilisé pour cette bûche ma technique de la bouteille ici.

 

 

1 génoise parfumée à la vanille

170 grs de pralinoise fondu et tiédie

Crème au beurre à la meringue suisse  ou CBMS

2 gousses de vanille

colorant alimentaire brun chocolat pour la crème au beurre

noisettes mixées légèrement

noisettes entières pour la déco

Préparer votre génoise comme indiqué ici et la laisser refroidir enroulée dans un torchon de vaisselle humide.

Préparer votre CBMS.

Racler les parois du bol puis incorporer les graines de vanille et mélanger.

Dérouler votre génoise et couper un rectangle de la taille de votre rhodoïd. Le déposer dans votre bouteille garnie du rhodoïd.

Déposer quelques noisettes.

Verser votre crème au beurre en appuyant légèrement. Déposer un rectangle de génoise . Rajouter quelques noisettes et remettre de la CBMS.

Mettre un rectangle de génoise pour faire le fond.

Mettre au frais 1h minimum.

Ajouter le colorant à votre reste de CBMS et fouetter quelques secondes.

Démouler votre bûche sur le plat de service et couvrir d’une fine couche de CBMS colorée. Mettre au frais 30 mins.

Couvrir à nouveau d’une couche de CBMS et faire délicatement des rainures à la fourchette.

Décorer de noisettes caramélisées comme indiqué ici.

Mettre au frais et la sortir 30 mins avant dégustation.

pralinoise- noisettes  (1) pralinoise- noisettes  (2)

pralinoise- noisettes  (3) pralinoise- noisettes  (4) pralinoise- noisettes  (5)

Bûche framboises – vanille

Voilà la 2ème bûche réalisée pour ce réveillon ! Une bûche fruitée où la douceur de la vanille se marie à merveille avec l’acidité de la framboise.

J’ai utilisé des framboises du jardin surgelées que j’ai laissé décongelées mais vous pouvez utilisez des fraîches 😉

J’ai utilisé pour cette bûche ma technique de la bouteille ici.

 

 

1 génoise parfumée à la vanille

300 à 400 de framboises fraîches ou décongelées

Crème au beurre à la meringue suisse  ou CBMS

2 gousses de vanille

colorant alimentaire rouge pour la crème au beurre

150 grs de chocolat

4 crêpes dentelles

Préparer votre génoise comme indiqué ici et la laisser refroidir enroulée dans un torchon de vaisselle humide.

Préparer votre CBMS.

Racler les parois du bol puis incorporer les graines de vanille et mélanger.

Dérouler votre génoise et couper un rectangle de la taille de votre rhodoïd. Le déposer dans votre bouteille garnie du rhodoïd.

Déposer les framboises en tassant légèrement.

Verser votre crème au beurre en appuyant légèrement. Déposer un rectangle de génoise pour faire le fond ou comme moi du chocolat fondu et tiède avec des crêpes dentelles émiettées.

Mettre au frais 1h minimum.

Ajouter le colorant à votre reste de CBMS et fouetter quelques secondes.

Démouler votre bûche sur le plat de service et couvrir d’une fine couche de CBMS colorée. Mettre au frais 30 mins.

Couvrir à nouveau d’une couche de CBMS et faire délicatement des rainures à la fourchette.

Décorer de copeaux de chocolat et de framboises.

Mettre au frais et la sortir 30 mins avant dégustation.

framboise-vanille  (1) framboise-vanille  (2)

framboise-vanille  (3) framboise-vanille  (4)

Bûche noix de coco- clémentines

Pour ce Noël j’ai réalisé 3 bûches : deux à la crème au beurre et celle-ci à la crème pâtissière à la clémentine.

La recette peut vous sembler longue mais c’est juste parce que j’essaie de décrire au maximum les étapes  ! Elle est réalisée rapidement il n’y a que les temps de repos qui sont un peu longs 😉

Cette association de saveurs est juste divine ! La noix de coco adoucit la petite acidité des clémentines qui elles donnent du peps à cette bûche !

 

Crème Pâtissière à la clémentine :

50 cl de lait

4 jaunes d’oeufs

125 grs de sucre

70 grs de farine

le jus et les zestes de 4 clémentines

4 grs d’agar-agar

Génoise : 

2 œufs

65 grs de sucre

45 grs de farine tamisée

18 grs de fécule Tipiak

25 grs de noix de coco râpée

Décor :

clémentines

crème au beurre à la meringue suisse

noix de coco râpée

 

Préparation de la crème pâtissière :

Mettre le lait dans une casserole avec le jus (environ 15cl) et les zestes des clémentines faire chauffer à feu doux et à couvert puis couper le feu et laisser infuser 30 mins minimum.

Séparer les jaunes des blancs en conservant 2 blancs d’oeufs pour la suite.

Faire bouillir le lait en y ajoutant l’agar-agar et fouetter.

Ajouter le sucre aux jaunes et blanchir. Ajouter la farine tamisée.

Verser lentement et par petites quantités à travers un tamis le lait bouillant sur les jaunes et mélanger au fouet.

Remettre le tout dans la casserole et faire cuire quelques minutes à feu doux, en remuant sans cesse avec un fouet.

Quand la crème épaissit couper le feu et mettre dans un saladier de suite. Couvrir votre saladier de film étirable au contact de la crème.

Laisser refroidir puis mettre au frigo.

 

Préparation de la génoise : 

Mettre une casserole d’eau à chauffer.

Mettre vos œufs et le sucre dans un saladier. Blanchir le mélange au fouet. Placer le saladier sur la casserole d’eau chaude.

Monter votre mélange au fouet jusqu’au doublement de volume.

Retirer de la casserole et fouetter jusqu’au refroidissement.  Votre mélange doit faire un ruban.

 

Préchauffer le four à 180°C.

 

Ajouter la farine tamisée au fur et à mesure et mélanger la à la spatule délicatement.

Déposer sur la lèche-frite couverte de papier sulfurisé et enfourner pour 10 à 12 mins.

Mouiller un torchon de vaisselle propre.

Déposer votre feuille de cuisson avec la génoise sur le plan de travail et couvrir du torchon. Retourner le tout (le papier se retrouve sur le dessus) et retirer le papier. Rouler votre génoise dans le torchon et laisser refroidir.

 

Pour une bûche roulée :

Dérouler votre génoise, disposer la crème pâtissière, quelques morceaux de clémentines et saupoudrer d’un peu de noix de coco.

Rouler votre bûche en serrant bien mais doucement pour ne pas faire sortir toute votre crème.

Mettre au frais 4h minimum.

 

Décorer le tout avec de la crème au beurre à la meringue suisse, de noix de coco râpée et de petits décors.

clémentine-coco  (1)

clémentine-coco  (2)

clémentine-coco  (3)

clémentine-coco  (4) clémentine-coco  (5)